Risques et action publique

Dans la réflexion sur la réforme de l’Etat, comment ne pas envisager la question des risques et du management des risques !

Si l’Etat Providence dont le fonctionnement repose sur des dispositifs réglementaires et une bureaucratie obsolète, est inadapté aux circonstances modernes de la mondialisation, de l’hétérogénéité des territoires et des besoins, des ruptures technologiques de plus en plus rapides ; quels dispositifs organisationnels inventer pour continuer à garantir des sécurités sociales ?

La problématique de la réforme publique pourrait ainsi se poser :  Comment mieux gérer les risques de chômage, de maladie, de dépendance, … ?

Des solutions évidentes alors émergent car le financement des risques par l’assurance, au regard de règles de droits n’est plus la seule option de management public. On peut aussi  envisager des actions publiques pour diminuer la probabilité de l’accident social (le licenciement, la maladie, …) on parle alors de prévention ;  et des actions publiques pour diminuer la gravité de l’accident social lorsqu’il n’a pu être évité, on parle alors d’action publique de mitigation.