Archives de catégorie : Non classé

Devant le déluge de données

Mercredi 25 Janvier

Je terminais mon précédent billet par les nombreuses questions associées à ce monde nouveau de la connaissance qui nait avec l’internet. La société de la connaissance de P. Drucker n’est plus celle de l’école ou de l’église mais celle du déluge des données.  Internet offre des centaines de millions de pages, une myriade d’explications très souvent contradictoires. La mise à disposition à une échelle encore jamais expérimentée dans l’histoire de l’humanité de conjectures, d’hypothèses disponibles et accessibles constitue un nouvel environnement de la connaissance.

Continuer la lecture

Internet et nouvelles valeurs

L’ensemble de toutes les « explications possibles » s’est tellement étendu avec internet, qu’il impose à tous de nouvelles valeurs intellectuelles.

Dans cette série de billets, je vais tenter de partager différentes idées engageantes. La première est l’urgence absolue d’une éthique de la critique renouvelée en raison des conditions révolutionnaires créées par l’internet. La première étape est de faire état de cette nouvelle situation, de lui donner du sens. C’est l’objet de ce billet.

Au tournant du 20ème siècle, Autret (2002) cité par Gérald Bronner (2013) relevait qu’on avait en 5 ans produit plus de contenus écrits que depuis Gutemberg ! En 2005, on a mesuré 150 exabits (1018) de données nouvelles pour 1200 exabits en 2010 ! Cela ne cesse d’augmenter. Par comparaison, on estime à 1011 le nombre de neurones et 1015 le nombre de synapses. Pour rappel le nombre d’atomes dans l’univers observable est lui estimé à 1080. Continuer la lecture